L’Algérie gourmande 🇩🇿🥕

Rouge, comme les couchers de soleil dans le Sahara
Soyez les bienvenues !
La chakchouka, et ses couleurs ensoleillées
Léo et son gros mortier
Le bourek, avant-après 😋
Le 2e sport national après le football (Photo courtesy of erisphere)
Les fruits de l’arbousier auraient moult vertus nutritionnelles
Et le record de l’apport calorique par bouchées est attribué au… kalb ellouz (à gauche) ! A droite, la tamina
Ce monsieur a officié dans les foires de la Côte d’Azur, avant de revenir au bled. 50 ans de beignets, pas de retraite à point.
Levé de soleil sur Alger, dans le café Tantonville

Bonus — quelques tips pour un voyage culinaire en Algérie

  • Des dattes, si possible encore sur leurs branches, c’est là qu’elles sont les meilleures
  • Des truffes du désert, aussi appelées terfess, qu’on trouve entre mars et avril (la majorité sont exportées vers le Golfe, mais apparemment ça peut se trouver sur les étals des marchés du sud)
  • De l’huile d’olive des montagnes de Kabylie (récolte en novembre)
  • Le Repère : endroit fantastique, de part sa vue imprenable, mais surtout pour la simplicité de l’accueil et la générosité des plats. On y mange un excellent plat à base de poivrons, un caviar d’aubergine, une salade de calamars, des boureks, et surtout des sardines, frites à l’huile ou en boulettes accompagnées d’une sauce rouge. Le mieux est de prendre un assortiment, et on s’en tire généralement pour 1500DA, entrée-plat-dessert-thé. Si vous prévoyez une visite de la casbah c’est le spot idéal pour finir votre ballade. L’hôte Yacine est très aimable également, une pépite.
  • Restaurant Eldjazair (4 rue Ferhat Tayeb) : plats traditionnels vraiment pas cher
  • Arabesque : l’option fast-food végétarienne, ouvert tout le temps, des bons houmous !
  • Il y a aussi un salon de thé qui vaut le détour rue Abderrahmane Arbadji, dans la casbah après la pharmacie Messaoui
  • Restaurant Igherssan : une option un peu fancy (attention déco ultra kitsch) mais abordable avec de bons plats traditionnels et surtout une vue magnifique sur la passerelle
Les vues vertigineuses de Constantine
  • Il y a pas mal de cantines populaires à droites quand on descend la rue Larbi Ben M’Hidi (vivantes sur pour le déjeuner, un peu dead le soir)

--

--

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store